L’AQRP dénonce la hausse des loyers demandée par Chartwell

15 juin 2022

L’association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) dénonce la hausse des loyers de 2,5% demandée par Chartwell à leurs locataires, habitant aux Appartements de Bordeaux, à Québec.

Le porte-parole du groupe de résidants des Appartements de Bordeaux, Marc Pettigrew, déplore le fait que la société Chartwell Canada, qui détient les Appartements de Bordeaux, à Québec, refuse, depuis 2018, de négocier avec les locataires une entente acceptable entourant la fixation des loyers.

L’AQRP, quant à elle, conteste ce refus de négocier. « C’est inacceptable que les personnes ainées subissent de plein fouet les ravages de l’augmentation de loyer, avec l’évolution de l’inflation. De plus, avec la pénurie d’appartements actuelle les gens ne sont pas libres de quitter par crainte de ne pas trouver d’appartement », déplore le président provincial de l’AQRP, Paul-René Roy.

Une retraite dans le rouge

Avec l’inflation galopante qui fait bondir les coûts exorbitants pour se loger, de plus en plus de retraités auront de la difficulté à se loger. « Avec l’inflation, la sécurité financière des personnes âgées est menacée en raison de leur revenu fixe », explique Paul-René Roy.  

Des choix difficiles sont en vue pour les personnes aînées vu l’inflation. La capacité des gens à réagir à l’augmentation du coût de la vie est évidemment limitée quand on est plus vieux.

Iniquité salariale

En plus de l’inflation, la persistance de l’écart salarial vient creuser les inégalités hommes-femmes devant la retraite. Selon la firme-conseil Mercer Canada, les femmes prennent leur retraite en disposant d’une épargne de 30 % inférieure à celle des hommes. Avec moins d’épargne, elles « doivent travailler deux ans de plus pour s’assurer d’épargner un revenu suffisant pour leur retraite », soutient Mercer Canada.

Si cet obstacle n’est pas résolu, ce déficit quant à l’épargne-retraite risque fort de s’aggraver. L’AQRP encourage les organisations à prendre les actions nécessaires pour combler cet écart, en encourageant les entreprises et le gouvernement à exiger des vérifications continues de la rémunération et des possibilités d’avancement en fonction du sexe.

-30-

Contact

Marc-William Gagné, conseiller aux communications et relations publiques

marc-william.gagne@aqrp.ca | 418 683-2288, poste 120 | Cellulaire : 581 668-120