Élections 2022 : les personnes aînées oubliées

4 octobre 2022

Bien que les personnes aînées n’aient pas fait beaucoup les manchettes pendant la campagne électorale, l’Association québécoise des retraité(e)s des secteurs public et parapublic (AQRP) espère que ce ne sera pas le cas pour les quatre prochaines années. 

Tous les partis n’ont pas eu une approche globale par rapport aux besoins des personnes aînées. Les engagements, peu nombreux pour améliorer le bien-être des personnes aînées du Québec, n’ont pas été ciblés adéquatement et ne rejoignent pas vraiment ce que les aînés du Québec attendent.   

L’AQRP s’interroge notamment sur le fait que la Coalition Avenir Québec (CAQ) entende lancer une deuxième phase de construction des maisons des aînés au Québec, alors que le coût de la vie augmente et que les revenus des personnes aînées sont fixes et limités. Bien qu’il ne faille pas négliger certains besoins de résidence pour des aînés, il est urgent d’agir en créant un accès universel aux soins à domicile au Québec.

« Les maisons des aînés sont loin de répondre à tous les besoins des aînés.  La majorité de ceux-ci souhaitent de vivre et de vieillir à leur domicile, le plus longtemps possible. C’est en impliquant davantage les secteurs communautaires, les entreprises d’économie sociale et, éventuellement, le secteur privé que nous arriverons à accroître l’offre de services de soutien à domicile », souligne le président provincial de l’AQRP, Paul-René Roy.

Revaloriser les conditions de travail

Alors que le Parti libéral du Québec (PLQ), le Parti Québécois (PQ) et le Parti conservateur du Québec (PCQ) proposent des incitatifs fiscaux afin d’attirer les travailleurs d’expérience sur le marché de l’emploi, l’AQRP est d’avis que ce sont les organisations qui doivent effectuer un changement de culture au sein de leurs entreprises pour mieux intégrer les travailleurs d’expérience.

« Les politiciens doivent tourner leur discours vers la transformation des emplois, en demandant aux entreprises de mettre en place des politiques de travail adaptées aux travailleurs d’expérience. C’est de cette façon que nous lutterons aussi contre l’âgisme malheureusement encore présent au sein de certains milieux de travail » soutient Paul-René Roy.

Des États généraux sur le soutien à domicile  

L’AQRP questionne l’intention de Québec solidaire (QS) de prendre l’entièreté des versements au Fonds des générations pour financer les soins à domicile. Cette idée détourne complètement le Fonds de ses objectifs ; soit l’équité intergénérationnelle à travers un fardeau allégé de la dette pour ceux qui viendront après nous.

« Nous devons tenir des états généraux pour réfléchir à l’ajustement de l’offre de services pour les soins à domicile pour les personnes aînées. La tenue d’états généraux permettra aux acteurs concernés, toutes générations confondues, de réfléchir à une stratégie sur le soutien à domicile », mentionne le président de l’AQRP. 

À propos de l’AQRP

Fondée en 1968, l’AQRP représente les retraité(e)s des secteurs public et parapublic du Québec. Elle a pour mission de promouvoir et de défendre les droits et les intérêts économiques, financiers, culturels, intellectuels et sociaux de ses membres (préretraités et retraités de l’État) et de l’ensemble des aînés du Québec. Elle compte près de 35 000 membres.

Contact

Marc-William Gagné, conseiller aux communications et relations publiques

marc-william.gagne@aqrp.ca | 1 800 653-2747, poste  120 | Cellulaire : 581 668-1200